AIDE | QUITTER

Détail de l'offre

 

Année académique 2016-2017
24/03/2017
Image transparente
Langue/Language
Programme Master de spécialisation en sciences de la santé publique, méthodes recherche appliquées à la santé globale (MS-SAPUM)
Année Année académique 2016-2017 (201617)
Campus Erasme, Hors campus ULB
Niveau dans le cycle 2e cycle MA de Spécialisation
Faculté Ecole de Santé Publique
Titre délivré Master de spécialisation
Nombre de crédits requis 60
Président et Secrétaire de Jury Président(s) : Jean MACQ
Secrétaire(s) : Philippe DONNEN
Accéder directement aux détails du cursus

Conditions d'accès

Afficher les conditions d'accès

Objectifs des études

L’objectif du master de spécialisation en sciences de la santé publique (méthodes de recherche appliquées à la santé globale) est de former des professionnels de la santé publique à une meilleure gestion de la connaissance au sein des systèmes de santé des pays du Sud.

A la fin de cette formation, l’étudiant sera capable de développer des compétences dans l’analyse critique de la littérature et des connaissances existantes, dans l’évaluation des interventions visant à l’amélioration de la santé, dans la capacité à utiliser les expériences de terrain pour nourrir la réflexion et à se maintenir au courant des débats et enjeux actuels de la santé publique globale.


Cette formation devrait donc:

  • apporter les compétences nécessaires pour travailler aux niveaux intermédiaire (région sanitaire ou province) et national (départements de planning et évaluation, programmes de santé, département d’études) du système de santé;
  • apporter les compétences nécessaires à un travail d’assistance technique au développement de systèmes de santé (provincial, coopération, institution internationale,…);
  • pouvoir être le point de départ d’un doctorat – (formation pré-doctorale) et être de ce fait utile à des assistants, chercheurs, enseignants dans des institutions académiques

Profil d'enseignement

Profil d'enseignement

Structure du cursus et disciplines enseignées

Durant sa formation, l’apprenant sera confronté à la diversité des approches dans la recherche en santé publique. Il apprendra au moyen d’une combinaison de cours théoriques et pratiques, d’exercices intégrateurs, de travaux personnels à appliquer de manière pertinente les résultats de la recherche pour une meilleure prise de décision. Il bénéficiera de l’appui d’enseignants qui ont une expérience de conduite de recherche et de mise en application dans les pays du Sud.

La formation est divisée en un tronc commun pour tous les étudiants et des options devant permettre d’adapter la formation aux besoins spécifiques de chaque étudiant.

Les unités d’apprentissage sont réparties comme suit :

Tronc commun - 40 ECTS

Modules optionnels - 20 ECTS

Tronc commun - 40 ECTS

Pratiques de la santé globale ; Concepts de recherches en systèmes de santé ; Concepts en épidémiologie ; Concepts en méthodes mixtes ; Elaboration d'un protocole d'étude en santé publique ; Mémoire

Modules optionnels - 20 ECTS

Application des méthodes quantitatives dans les questions prioritaires de santé en pays en développement ; Méthodes avancées d'analyses des études en pays en développement ; Approches quantitatives des déterminants sociaux de la santé ; Méthodes mixtes (économiques et qualitatives) avancées d'analyses des études en pays en développement ; Méthodes avancées en recherche clinique ; 5 ECTS à choisir dans le MS « public health methodologies »

Méthodes d'enseignement

Le programme consiste en cours théoriques, exercices et travaux individuels et de groupes et présentations en classe. Au terme du programme, le travail de fin d’étude consiste à produire un travail individuel  qui intègre les différents concepts et méthodes vues pendant l’année.

Débouchés et métiers visés

Cette formation devrait donc:

  • apporter les compétences nécessaires pour travailler aux niveaux intermédiaire (région sanitaire ou province) et national (départements de planning et évaluation, programmes de santé, département d’études) du système de santé;
  • apporter les compétences nécessaires à un travail d’assistance technique au développement de systèmes de santé (provincial, coopération, institution internationale,…);
  • pouvoir être le point de départ d’un doctorat – (formation pré-doctorale) et être de ce fait utile à des assistants, chercheurs, enseignants dans des institutions académiques.

International /Ouverture vers l'extérieur

Dans ce programme intervient un ‘professeur invité’ d’un pays à bas ou moyen revenu (chaire Sud) choisi parmi des experts en santé publique dans l’un des 41 pays partenaire de la coopération belge.

Les possibilités dans l'enseignement supérieur après la réussite du cursus

Après la réussite de ce master, les participants peuvent démarrer une formation doctorale.

Les plus de cette formation à l'ULB - Spécificités de la formation

Ce programme permettra aux étudiants d’avoir des connaissances élargies et à jour des grands enjeux de santé publique, d’acquérir une capacité d’analyse critique des interventions en santé. Il leur donnera aussi la capacité d’utiliser les expériences de terrain pour nourrir la réflexion sur le fonctionnement des systèmes de santé.


Evolution par bloc du cursus

La notion d'année d'études fait place à un système d'accumulation de crédits axé sur le programme individuel de l’étudiant. Le programme de cycle est proposé par découpe en blocs de 60 crédits. Les blocs de 60 crédits ainsi proposés peuvent suggérer le parcours « idéal » d'un étudiant inscrit dans ce programme. Les 60 premiers crédits sont imposés par le programme de chaque cursus de Bachelier. L'étudiant doit nécessairement avoir acquis les 45 premiers crédits pour poursuivre son cursus. Au-delà, l'étudiant doit en principe s'inscrire chaque année à un minimum de 60 crédits (sauf allègement ou année terminale).

Aide à la réussite

Grâce au nombre pas trop élevé de participants, nous sommes capables de leur offrir un accompagnement  rapproché. Les étudiants peuvent être en interaction permanente avec à la fois le corps académique et le corps administratif. Les étudiants venant d’horizons divers peuvent être confrontés à des défis variés. C’est pourquoi un suivi individualisé et régulier pourra faciliter l’apprentissage. Une aide pour des notions de base est disponible : en cas de problèmes liés à l’usage de l’outil informatique par exemple, des sessions de remédiation  pourront être organisées avec des étudiants-assistants. Il est également demandé aux enseignants de mettre  à la disposition des étudiants des outils d’autoévaluation pour que ces derniers puissent savoir où ils en sont par rapport aux objectifs des différents cours et  éventuellement utiliser les remédiations avant les examens.

Contact du cursus

Pour information sur le contenu des cours

Jean Macq
UCL
Faculté de santé publique
Clos Chapelle aux Champs 30, bte B1 30 01, 1200 Bruxelles
T : +32 475 52 31 18
E-mail : jean.macq@uclouvain.be

Cursus

Obtenez les informations détaillées en cliquant sur le lien correspondant :

Master de spécialisation en sciences de la santé publique, méthodes recherche appliquées à la santé globale - Code année : MS-SAPUM/L102

Nouvelle recherche
Image transparente
Passer directement au début de la page