AIDE | QUITTER

Détail de l'offre

 

Année académique 2016-2017
24/03/2017
Image transparente
Langue/Language
Programme Master en sciences pharmaceutiques (MA-PHAR)
Année Année académique 2016-2017 (201617)
Campus La Plaine
Niveau dans le cycle 2e cycle Master
Faculté Pharmacie
Titre délivré Master
Nombre de crédits requis 120
Président et Secrétaire de Jury Président(s) : Jean NEVE
Secrétaire(s) : Karim AMIGHI
Accéder directement aux détails du cursus

Conditions d'accès

Afficher les conditions d'accès

Objectifs des études

Le MA en sciences pharmaceutiques est l'ultime étape menant au diplôme de pharmacien permettant l'accès à la profession. S'agissant d'un métier aux multiples facettes, le cursus proposé est non seulement adapté aux normes de formation internationalement acceptées du pharmacien d'officine (pharmacie ouverte au public ou d'hôpital), débouché traditionnel des études, mais il couvre également des champs d'activité différents et porteurs en termes de recrutement tels les métiers de l'industrie pharmaceutique, du laboratoire d'analyse (biologie clinique, alimentation/nutrition, toxicologie,...), la pharmacie clinique ou la recherche scientifique dans le domaine des sciences biomédicales et pharmaceutiques. Par sa formation, le pharmacien devient le seul véritable spécialiste du médicament au service du patient et de sa santé. Ses connaissances dans ce domaine sont très approfondies à la fois au plan théorique mais aussi pratique.

Elles collent aux préoccupations de promotion et de protection de la santé humaine selon des normes de qualité particulièrement strictes. Garant des remèdes depuis leur conception jusqu'à leur utilisation, le diplômé pharmacien est un scientifique rigoureux. Il possède un sens critique particulièrement élevé dans ses domaines de compétence et parfaitement intégré dans la société moderne, exigeante en termes de santé et soucieuse de son coût et de son accessibilité.

Profil d'enseignement

Profil d'enseignement

Structure du cursus et disciplines enseignées

Le MA en sciences pharmaceutiques prolonge le BA correspondant. Malgré le caractère "polyvalent" des matières inscrites au cursus du Bloc1 de bachelier, celles-ci sont en partie déjà orientées vers les applications pharmaceutiques : le caractère spécialisé des études se précise dans les cours et activités des Bloc2 et 3 du bachelier avec une finalité pharmaceutique affirmée, garante de l'adéquation du cursus à la finalité du diplôme. Le MA comporte des enseignements spécialisés et des stages nombreux et variés dans divers milieux professionnels qui rendent les diplômés aptes à entrer de plein pied dans la vie active. Le bloc 1 du Master en sciences pharmaceutiques à finalité Spécialisée se compose d'un tronc commun et offre deux choix de modules : le module « Projet pharmaceutique transdisciplinaire (Edupharm) qui développe les compétences liées à la pratique officinale et le module « recherche » qui permet de découvrir les aspects de la recherche dans le domaine pharmaceutique et des sciences biomédicales.

Le bloc2 du Master en sciences pharmaceutiques à finalité Spécialisée se compose d'un tronc commun et offre quatre choix de modules. Le module "Pratique officinale, conseil et suivi pharmaceutique" vise à parfaire l'acquisition des compétences majeures en relation avec la pratique officinale, le conseil et le suivi pharmaceutique. L'option "Développement du médicament et bioanalyse" est plus orientée vers les aspects Recherche et Développement au niveau industriel. L'option "Stage à l'étranger" offre la possibilité d'effectuer un séjour à l'étranger de trois mois dans des laboratoires au niveau industriel ou universitaire. Le module "Recherche" prépare spécifiquement au métier de chercheur au sein d'un laboratoire universitaire. In fine, le Master en Sciences pharmaceutiques à finalité spécialisée permet l'accès à la profession de pharmacien.

Méthodes d'enseignement

Les enseignements combinent des cours ex cathedra, des séminaires, des travaux pratiques et un apprentissage par projet qui sont complétés par des travaux personnels. Un large choix de modules optionnels permet de découvrir toutes les facettes du métier de pharmacien.

le stage légale en officine et un stage complémentaire de 1 mois et demi permet également de parfaire la formation par une intégration dans le monde professionnel.

Débouchés et métiers visés

Les compétences professionnelles acquises grâce à une formation multidisciplinaire permettent l’accès immédiat à de très nombreuses fonctions occupées par le pharmacien parmi lesquelles la pharmacie officinale occupe une place de choix. Un accès direct est également envisageable vers les métiers de l’industrie pharmaceutique et du laboratoire d’analyse. L’accès à certaines de ces fonctions est néanmoins réservé aux détenteurs d’un master de spécialisation(MS). Trois de ces MS peuvent être obtenus à la Faculté de pharmacie de l'ULB à l'issue d’un cursus interuniversitaire (pharmacie d’industrie, pharmacie hospitalière et pharmacie clinique) ou interfacultaire (biologie clinique). Les carrières ouvertes comportent également l’enseignement, les administrations et ministères, le commerce des médicaments et autres produits de santé, la recherche de niveau universitaire ou dans l’industrie pharmaceutique, etc.



  • Pharmacien dans une officine ouverte au publique
  • Pharmacien dans une officine hospitalière
  • Pharmacien dans une industrie pharmaceutique
  • Analyste dans un laboratoire
  • Evaluateur ou gestionnaire de dossier à l’agence fédérale des médicaments et des produits de la santé (AFMPS) ou au ministère de la santé et des affaires sociales.
  • Pharmaciens dans des organismes assureurs privés ou de l’état (Inami)

International /Ouverture vers l'extérieur

De nombreux stages à l’étranger sont proposés dans le cadre du programme Erasmus mais également des stages de coopération au développement en Afrique, Asie et Amérique du Sud.



Les plus de cette formation à l'ULB - Spécificités de la formation

Le cursus concilie les exigences d’une formation poussée avec celles nécessaires pour l’apprentissage d’une profession multiple en évolution rapide. Les diverses formations plus spécifiques proposées dans les quatre orientations (modules) de la finalité spécialisée, permettent à l’étudiant de cibler les ultimes étapes de sa formation vers des activités et stages dédicacés qui le préparent aux débouchés actuels tout en conservant intacte l’unicité du diplôme.

La Faculté de Pharmacie de l'ULB bénéficie d’une large autonomie et jouit d’une forte spécificité « pharmaceutique » imprimée par ses nombreux enseignants pharmaciens ; cependant, elle est également largement ouverte vers les autres domaines relevant des sciences de la santé, en ce compris les professions médicales. Soutenu par une formation pratique poussée qui assure rigueur scientifique et esprit critique, l’apprentissage s’ouvre aussi vers les nouvelles fonctions du pharmacien (suivi pharmaceutique et pharmacie clinique) notamment au cours d’exercices dirigés à caractère multidisciplinaire (séminaires interprofessionnels avec médecins, kinesithérapeutes...), mais aussi au cours de mises en situation de cas de pratique officinale dans une officine pédagogique, local aménagé à l’image d’une officine ouverte au public


L’étudiant est au cours des enseignements par les travaux pratiques mais également par l’apprentissage par projet EduPharm qui leur permet de développer des compétences transversales et indispensables au métier de pharmacien.

Une officine pédagogique mimant une officine ouverte au publique permet de créer un cadre propice à des jeux de rôle, ce qui permet à l’étudiant d’appréhender de façon concrète son futur métier de pharmacien.

La Faculté de Pharmacie de l'ULB bénéficie également d’une large autonomie et jouit d’une forte spécificité « pharmaceutique » imprimée par ses nombreux enseignants pharmaciens. Elle fait également appel à des spécialistes (médecins, pharmaciens de terrain…) pour prodiguer des enseignements adaptés au métier de pharmaciens sans cesse en évolution

Evolution par bloc du cursus

La notion d'année d'études fait place à un système d'accumulation de crédits axé sur le programme individuel de l’étudiant. Le programme de cycle est proposé par découpe en blocs de 60 crédits. Les blocs de 60 crédits ainsi proposés peuvent suggérer le parcours « idéal » d'un étudiant inscrit dans ce programme. Les 60 premiers crédits sont imposés par le programme de chaque cursus de Bachelier. L'étudiant doit nécessairement avoir acquis les 45 premiers crédits pour poursuivre son cursus. Au-delà, l'étudiant doit en principe s'inscrire chaque année à un minimum de 60 crédits (sauf allègement ou année terminale).

Contact du cursus


Cursus

Obtenez les informations détaillées en cliquant sur le lien correspondant :

Master en sciences pharmaceutiques, à finalité spécialisée - Code année : M-PHARS/J038

Nouvelle recherche
Image transparente
Passer directement au début de la page