AIDE | QUITTER

Détail de l'offre

 

Année académique 2016-2017
24/03/2017
Image transparente
Langue/Language
Programme Master en sciences et gestion de l'environnement (MA-ENVI)
Année Année académique 2016-2017 (201617)
Campus Solbosch
Niveau dans le cycle 2e cycle Master
Faculté Sciences
Titre délivré Master
Nombre de crédits requis 120
Président et Secrétaire de Jury Président(s) : Thomas BAULER
Secrétaire(s) : Jean-Louis TISON
Accéder directement aux détails du cursus

Conditions d'accès

Afficher les conditions d'accès

Objectifs des études

Concilier préservation environnementale et développement humain durable représente l’un des plus vastes chantiers du 21ème siècle. Le Master s'organise selon une logique multidimensionnelle et une pédagogie inter- et transdisciplinaire pour apporter à des étudiants aux parcours universitaires variés, les savoirs et savoir-faire analytiques, critiques et de synthèse indispensables à une approche académique des questions environnementales.

La finalité Gestion de l’Environnement a pour objectif la maitrise des outils nécessaires à une compréhension interdisciplinaire de l’environnement et permettra de maîtriser les principaux aspects de l'environnement et de sa gestion pour de futurs médiateurs au sein d'organismes, tant publics que privés que citoyens.

La finalité Sciences de l'Environnement s’adresse aux étudiants ayant un intérêt pour la recherche de pointe, tant dans le domaine de l’observation que dans la modélisation de l’environnement global et régional.


La finalité Gestion de l’Environnement est ouverte aux détenteurs d'un bachelier universitaire (de toutes disciplines) et non-universitaire (sous conditions). Cette formation permettra aux étudiants de pouvoir agir en tant que généralistes de l’environnement en s'appuyant sur des outils et concepts analytiques développant une lecture multi-dimensionnelle et multi-acteurs des problèmes environnementaux. Les diplômés seront capables de dialoguer avec tout type de spécialistes afin de co-gérer les expertises nécessaires et d’élaborer des solutions de gestion à des problèmes liés à l'environnement. Le Master tient compte de la grande diversité des contextes et des problématiques environnementales, et porte un regard sur toutes les échelles des problématiques du plus local au global. 

La finalité Sciences de l'Environnement s’adresse plutôt aux détenteurs d’un diplôme de bachelier dans le domaine des sciences naturelles, des sciences exactes ou des sciences de l’ingénieur, et ayant un intérêt pour la recherche de pointe. La formation est particulièrement axée sur l'analyse scientifique du milieu dans l'optique d'une meilleure compréhension du fonctionnement de notre planète. Elle vise le développement et l’amélioration des réseaux d'observation et les modèles prospectifs de l'évolution du système Terre, en soutien à une meilleure gestion durable de l'environnement.

Profil d'enseignement

Profil d'enseignement

Structure du cursus et disciplines enseignées

Le Master en Sciences et Gestion de l’Environnement s’est développé depuis les années 1980 pour devenir une référence en Belgique francophone qui accueille chaque année plus de 100 étudiants issus de formations universitaires - voire d’orientations professionnelles – diverses.

Le Master aborde les questions environnementales systématiquement et de manière tridimensionnelle: 1° selon différentes approches disciplinaires (écologiques, économiques, politiques); 2° p/r aux différents compartiments de l’environnement (climat, territoires, eau, air); 3° p/r aux différents secteurs de la société (industries, transport et mobilité, agriculture). S’ajoute à ces axes de connaissances, une approche pédagogique qui allie enseignement universitaire classique et apprentissage par projets et travaux personnels.

Le Master 120 propose deux finalités distinctes, Gestion ou Sciences de l’Environnement, toutes deux interdisciplinaires. Le MA120 finalité Gestion prévoit - via un mécanisme de dispenses - un programme adapté en un an (60 ECTS) pour les étudiants diplômés d’un diplôme universitaire de deuxième cycle (ex. Master). Ce cursus peut se suivre en horaire décalé. Pour les bacheliers, un MA60 orienté vers la professionalisation est également organisé.  

La finalité Gestion de l’Environnement met l’accent sur la protection et l'amélioration du milieu naturel et habité dans un contexte de pressions anthropiques croissantes, dans une perspective de gestion durable (publique ou privée). L'un des points forts de cette finalité est de s’appuyer tant sur les sciences naturelles, que sur différentes sciences sociales, politiques et économiques. La finalité Gestion prépare les étudiants à l’action, la coordination et la prise de décision. 

 

La finalité en Sciences de l'Environnement est plus spécifiquement dirigée vers les techniques d’analyse et de modélisation de notre environnement naturel afin de mieux comprendre son fonctionnement et de fournir une aide à la remédiation/mitigation par la Société à son impact croissant sur les différentes « enveloppes » du système Terre (Atmosphère-Hydrosphère-Lithosphère-Biosphère- Cryosphère). Un atout important du programme est qu'il permet aux candidats de s'épanouir dans une étude scientifique des processus environnementaux, de le faire dans une structure réellement pluridisciplinaire.

Il est important de noter que les étudiants détenteurs d’un diplôme universitaire de deuxième cycle qui désirent conclure un programme d’études en environnement en une année académique, p.ex. en vue de se réorienter professionnellement, peuvent obtenir des dispenses et accéder directement à la seconde année de Master 120 finalité Gestion de l’environnement, via une inscription en Bloc 2 du MA avec programme adapté. Celui-ci est majoritairement organisé en horaire décalé (i.e. soir et samedi matin).

Méthodes d'enseignement

L'apprentissage s'appuie sur un ensemble de cours théoriques ainsi que sur des séminaires de recherche et de projets, de travaux de groupe et, si l’étudiant le désire, d’un stage. Un certain nombre de cours comportent des visites de terrain ou excursions, ou encore font intervenir des professionnels : chaque année un certain nombre de personnes ayant des responsabilités en environnement viennent partager leurs connaissances et répondre aux étudiants. Peuvent faire partie du cursus également des cycles de conférences.

La réussite du Master passe également par l’élaboration et la présentation d’un Mémoire de fin d’études. Il est à considérer comme un vecteur important de spécialisation de l’étudiant. Dans le meilleur des cas, il constituera la carte de visite de l’étudiant dans le monde professionnel. Le mémoire peut être orienté dans une optique de recherche et d’analyse, tout comme il peut avoir une finalité plus opérationnelle et pratique.

Débouchés et métiers visés

Les emplois reflètent la diversité des origines et motivations des étudiants ainsi que l'hétérogénéité des problématiques environnementales actuelles. Les diplômés occupent des postes à responsabilité dans des organismes publics, des bureaux d'études et de consultance, des organisations non gouvernementales, des entreprises... Ils œuvrent à différents niveaux, depuis le communal jusqu'à l'international, sachant qu’ils ont pu côtoyer dans le cadre du Master, un large réseau de personnes-ressources actives dans ces secteurs. Certains diplômés peuvent aussi s’orienter vers la recherche universitaire, en particulier pour la finalité Sciences de l'Environnement. En outre, la finalité Gestion du Master peut donner accès à la fonction et au titre d’éco-conseiller (ou conseiller en environnement).


Une variante de la finalité Gestion de l’Environnement du Master, le Master 2 avec programme adapté permet aux diplômés d’un second cycle universitaire d’accéder directement, à la deuxième année de la finalité Gestion de l’environnement. Cette formation, en horaire décalé, peut se comprendre comme une formation de spécialisation afin de compléter un diplôme disciplinaire principal et/ou entamer une réorientation professionnelle. Pour plus d'informations sur le programme des cours, les horaires, les conditions d’accès, veuillez consulter la page : http://igeat.ulb.ac.be/fr/enseignements/master-en-environnement.

 

  • Chargé(e)s de projets dans les différents domaines de la gestion de l’environnement (énergie, climat, biodiversité, gestion des déchets, des ressources en eau, etc.) au niveau des secteurs privés, des administrations publiques locales à internationales, des associations ou ONG.
  • Chercheurs en milieu académique ou privé.
  • Travailleurs associatifs (animation, formation, projet de quartier, éducation relative à l’environnement).
  • Consultants en bureaux d’études spécialisés (études d’incidences, carbon off-setting, systèmes de management environnementaux, etc.).
  • Conseiller en environnement – éco-conseiller dans la fonction publique ou dans le secteur privé.

International /Ouverture vers l'extérieur

Les étudiants ont la possibilité de compléter leur programme d’enseignement par un échange en Europe (ERASMUS) ou à l’international. La section environnement de l’IGEAT dispose de conventions d'échange Erasmus avec plusieurs universités européennes (U-Lausanne, U-Versailles St Quentin, U-Lille, UN-Lisboa, U. Warwick, KU Leuven) qui sont en constantes révision et adaptation et élargissement. Celles-ci permettent de réaliser une partie ou la totalité de la deuxième année de Master à l'étranger. Des échanges avec des universités extra-européennes sont également possibles, et se multiplissent suite aux demandes des étudiants. Parmi les nombreuses destinations possibles (plus que 100), les étudiants du Master en Sciences et Gestion de l’environnement ont notamment suivis des cours à l’UQUAM – Canada, à l’Université fédérale de Rio – Brésil, à l’Université du Costa Rica. Par ailleurs, dans le cadre d’un Erasmus (ou non), il est également possible de réaliser un stage Erasmus dans un pays d’Europe (ou ailleurs).

Les possibilités dans l'enseignement supérieur après la réussite du cursus

Le Master en Sciences et Gestion de l’environnement ne dispose pas d’une finalité didactique, mais pour les étudiants ayant réalisé un Master 120 ECTS, finalité Gestion de l’environnement, le département de géographie propose un accès au Bloc 2 du master en sciences géographiques à finalité didactique pour acquérir les compétences méthodologiques permettant d'enseigner dans le secondaire supérieur.

Les plus de cette formation à l'ULB - Spécificités de la formation

Finalité Sciences de l’Environnement: permet aux candidats de s'épanouir dans une étude scientifique des processus qui gouvernent le fonctionnement de notre environnement, de le faire dans une structure réellement pluridisciplinaire.

Finalité Gestion de l’Environnement: d'aborder les questions environnementales systématiquement selon différentes approches disciplinaires, en préparant les étudiants au contexte professionnel au travers des travaux de groupes.


Une « spécialisation » en gestion de l’environnement en un an - le Bloc 2 du Master « Réorientation avec programme adapté » :

Une variante de la finalité Gestion de l’Environnement du Master est le bloc 2 du Master «Réorientation avec programme adapté ». Ce programme spécifique dit « Master 120ECTS avec dispense » permet aux diplômés de second cycle universitaire (i.e. ayant déjà accompli une formation universitaire complète de niveau Master ou Licence) d’accéder directement, sous certaines conditions, à la deuxième année de la finalité Gestion de l’environnement. Ce programme de cours reprend le noyau essentiel des cours qui constituent le Master 120ECTS complet, tout en laissant à l’étudiant la liberté de construire son programme personnel au travers des cours au choix. Cette formation, entièrement en horaire décalé, peut se comprendre comme une formation de spécialisation afin de compléter un diplôme disciplinaire principal et/ou entamer une réorientation professionnelle. Le noyau de cette formule est organisé depuis plus de 20 ans et accueille chaque année de l’ordre de 80 étudiants, d’expertises, expériences professionnelles et motivations très diverses, dans une démarche ouverte et enrichissante.

Evolution par bloc du cursus

La notion d'année d'études fait place à un système d'accumulation de crédits axé sur le programme individuel de l’étudiant. Le programme de cycle est proposé par découpe en blocs de 60 crédits. Les blocs de 60 crédits ainsi proposés peuvent suggérer le parcours « idéal » d'un étudiant inscrit dans ce programme. Les 60 premiers crédits sont imposés par le programme de chaque cursus de Bachelier. L'étudiant doit nécessairement avoir acquis les 45 premiers crédits pour poursuivre son cursus. Au-delà, l'étudiant doit en principe s'inscrire chaque année à un minimum de 60 crédits (sauf allègement ou année terminale).

Aide à la réussite

Le séminaire « Projet Interdisciplinaire 1 » comprend un volet spécifique à la préparation au mémoire. Dans ce cadre, une attention particulière est donnée aux étapes méthodologiques du projet de recherche : choix d’un sujet de recherche et question de départ ; Exploration et recherche bibliographique ; Développement de la problématique et reformulation de la question de recherche ; Construction d’un cadre d’analyse ; etc. Le partage d’expérience avec d’anciens mémorants et des chercheurs expérimentés vient compléter cette préparation avec des exemples concrets de projets de recherche en environnement. Le séminaire « Projet Interdisciplinaire 2 » reprend de manière succincte certains de ses éléments à l’attention des étudiants du bloc 2 du Master- Réorientation avec programme adapté. 

Etalement : Les étudiants qui le souhaitent peuvent étaler le programme d'une année d'études sur deux années académiques. Cette opportunité d’étalement permet de réaliser le programme de cours d’une année d’étude sur deux ans sans redoubler, et ainsi d’épargner un minerval complet. Cette opportunité est à prendre très sérieusement en considération par les étudiants du bloc 2 du Master - Réorientation avec programme adapté qui travaillent. En effet, le programme de cette « année dispense » en horaire décalé est tout aussi chargé qu’une année de Master classique : si le nombre d’heure de cours est relativement réduit, le travail personnel à fournir est d’autant plus conséquent. Bien que certains étudiants y parviennent, il peut s’avérer difficile pour d’autres d’assumer à la fois un emploi à temps plein et un programme de cours complet (en ce compris les séminaires, travaux de groupe et le mémoire de fin d’étude), sans parler de la vie sociale de chacun. La décision d’étalement doit être prise en tout début d'année académique ; elle fait l'objet d'une procédure formelle de l’ULB (http://www.ulb.ac.be/enseignements/inscriptions/etalement.html) et nécessite de suivre les consignes spécifiques à la section environnement de l’IGEAT (cfr. Infra section Contacts).

Contact du cursus

Informations complémentaires : http://igeat.ulb.ac.be/fr/enseignement/ 

Finalité Gestion de l'environnement 

Finalité Sciences de l'environnement 


Cursus

Obtenez les informations détaillées en cliquant sur le lien correspondant :

Master en sciences et gestion de l'environnement, à finalité Gestion de l'environnement - Code année : M-ENVIG/F272
Master en sciences et gestion de l'environnement, à finalité Sciences de l'environnement - Code année : M-ENVIE/F273

Nouvelle recherche
Image transparente
Passer directement au début de la page