AIDE | QUITTER
   

Année académique 2017-2018
16/12/2017
Image transparente
Dernière modification : le 17/09/2017 par FISHER, Axel

Langue/Language


Espaces, paysages et territoires
ARPA - P3002

I. Informations générales
Intitulé de l'unité d'enseignement * Espaces, paysages et territoires
Langue d'enseignement * Enseigné en français
Niveau du cadre de certification * Niveau 6 (1e cycle-BA)
Discipline * Architecture du paysage
Titulaire(s) * [y inclus le coordonnateur] Axel FISHER (coordonnateur), Yves ROUYET
II. Place de l'enseignement
Unité(s) d'enseignement co-requise(s) *
Unité(s) d'enseignement pré-requise(s) *
Connaissances et compétences pré-requises * ENVI-P1003, HIST-P1002, HIST-P2007, URBA-P2002 (aucun prérequis pour étudiants/es CEPULB)
Programme(s) d'études comprenant l'unité d'enseignement - B-ARCH - Bachelier en architecture - Poursuite de cursus (5 crédits, obligatoire)
- CEPULB - Conseil de l'Éducation Permanente de l'Université Libre de Bruxelles (5 crédits, obligatoire)
III. Objectifs et méthodologies
Contribution de l'unité d'enseignement au profil d'enseignement *

L'Unité d'Enseignement (UE) Espaces, Paysages et Territoires (EPT) ARPA-P3002 s'inscrit dans le profil d'enseignement du Bachelier en architecture en proposant des contenus situés à cheval des domaines "Histoire-Théorie", "Sciences Humaines", "Étude et Représentation de l’espace", "Ville-Territoire" et "Paysage".

 

Il y est question des différentes échelles qui forgent la synthèse architecturale, que l'étudiant/e pourra mobiliser dans les enseignements de projet pour envisager l’architecture comme discipline prospective, culturelle et citoyenne, en perpétuel renouvellement, en relation constante avec les évolutions sociétales. L'étudiant/e y sera invité/e à apprendre à identifier les relations entre configuration spatiales, usages et contexte.

 

Plus précisément, l'UE EPT est un des premiers moments structurés de contact de l'étudiant/e avec les savoirs, savoirs-faire et savoirs-être concernant les échelles dépassant celles de l'objet bâti. Il/elle y sera introduit/e aux réalités du jardin, du parc, de l'espace public, du paysage urbain, rural et naturel, ainsi qu'aux dimensions territoiriales et  géographiques du projet spatial.

Objectifs de l'unité d'enseignement (et/ou acquis d'apprentissages spécifiques) *

Objectifs du cours

Introduire les étudiants à la pluralité des théories du paysage, à leurs imaginaires formels et à leurs vocabulaires conceptuels.

- Comprendre les mécaniques de construction du paysage (géomorphologiques, historiques, économiques, sociales…);
- Analyser la sociologie du territoire;
- Mettre en évidence les rapports de force économiques;
- Développer une culture des enjeux urbains

Acquis d'apprentissages spécifiques

- se familiariser avec l’histoire des idées de paysage ;
- s'approprier le vocabulaire et la terminologie spécifiques des concepteurs de paysages;
- fréquenter AU PLUS PRÈS les sources: textes, dessins et œuvres réalisées ;
- apprendre à identifier la distance entre "discours" des concepteurs de paysages, et la réalité de leurs "projets";
- reconnaître les différences d’un nombre limité mais représentatif d’approches historiques et contemporaines à la question du paysage et du rôle qu’y joue le projet de manière à pouvoir se positionner face aux enjeux du débat actuel ;
- se familiariser avec l'œuvre et la posture d’acteurs/actrices contemporain/es dans le champ du paysage, avec un pan du débat contemporain en architecture du paysage, ainsi qu’avec ses enjeux épistémologiques, méthodologiques, ou plus strictement pratiques.
- Observation, lecture et analyse du paysage;
- Utilisation des différentes sources : cartes topographiques, historiques, thématiques, statistiques, littérature / histoire locale, plans réglementaires, plans et schémas de développement, etc.;
- Exercice de construction de cartes de synthèse;
- Connaissance du vocabulaire et des mécanismes de construction des territoires urbains et ruraux, tant en pays anciennement industrialisé que dans les pays en développement;
- Connaissance des outils et méthode du développement territorial;
- Capacité de critique de sources.

Contenu de l'unité d'enseignement *

L'UE EPT comprend deux activités d'enseignement complémentaires:

  • Pour l'activité "Théorie du paysage" (Axel Fisher):

- polysémie de la notion de paysage;
- le "paysage" comme dispositif de "naturalisation" et "domestication" des rapports sociaux; comme dispositif d'évasion et de fuite de la réalité; comme dispositif de "moralisation";
- rapports ville/nature;
- qualités environnementales, écologiques du paysage;
- spatialité dans le "paysage": socle & relief, surfaces - masses - écrans végétaux, couloirs - salles - plafonds végétaux, textures & couleurs, points de vues & échappées visuelles, ... 

 

  • Pour l'activité "Géographie urbaine" (Yves Rouyet):

- notions de géomorphologie, de climatologie et de botanique
- petites histoires paysagères de Belgique et d’ailleurs
- Balade à travers les échelles : du 1/1 à l’Univers
- Population : répartition, évolution, flux. Le cas du Brésil.
- ville et économie dans l’histoire : la construction de la ville, de Rome à Paris;
- ville et sociologie urbaine : de Chicago à Bruxelles (modèles urbains, croissant pauvre, ghetto, périurbanisation, gentrification)

Méthodes d'enseignement et activités d'apprentissages *

Les deux activités d'enseignement sont des enseignements présentiels.

Les étudiants/es préférant ne pas participer aux séances de cours sont invités/ées à se signaler dès le premier cours à chacun des enseignants séparément afin de s'accorder sur les aménagements particuliers prévus.

1- Théories du paysage:

Cette activité d'enseignement s'inspire des méthodes de pédagogie ouverte "en grand auditoire". Elle se fonde sur la participation active des étudiants/es, sur des activités individuelles et collectives ludiques et collaboratives à mener en séance, ainsi que sur des tâches à accomplir d'une séance à l'autre.

Plutôt que de proposer, dans un volume horaire ridiculement morcelé, une sélection forcément partielle et orientée de contenus, trahissant les prédilections de l'enseignant et ne réflétant pas obligatoirement les intérêts des étudiant/e/s, le cours s'articule autour d'une série d'activités ludiques et participatives.
En particulier, les étudiant/e/s optant pour la formule "en présentiel" seront invité/e/s chacun/e à analyser un des projets présentés au concours pour le Parc de la Villette à Paris, "comme s'ils l'avaient fait eux-mêmes". Cet exercice vise à favoriser une forme d'identification entre l'étudiant/e et les auteurs du projet choisi, et d'appropriation de leur conception du paysage. Les étudiant/e/s devront participer à une "jeu de rôle" visant in fine à simuler le concours de 1982. Les séances de cours viseront principalement à accompagner les étudiant/e/s dans cet exercice.
En parallèle, l'enseignant proposera des communications frontales concernant la notion de "paysage", la tradition occidentale des jardins, l'histoire des parcs urbains du 19è au 21è siècle, quelques figures de paysagistes célèbres.

 

2- "Géographie urbaine":

  • Cours magistraux: 12 séances de 2h/semaine = : 24h
Support(s) de cours indispensable(s) * Oui (2)
Autres supports de cours

1- "Théorie du paysage": 

La bibliographie spécifique du cours est en partie mise à disposition en ligne par l'enseignant, et en constituée par les étudiants/es eux/elles-mêmes en fonction de leur cas d'étude.
L'enseignant renverra les étudiants/es vers les contenus pertinents du syllabus mis à disposition en ligne (UV: uv.ulb.ac.be).

Pour les étudiant/e/s optant pour la modalité "en exonération de présence", la bibliographie spécifique du cours est rassemblée dans le syllabus mis à disposition en ligne (UV: http://uv.ulb.ac.be).


2- "Géographie urbaine":

Notes de cours et documentation mise à disposition en ligne (UV: http://uv.ulb.ac.be). 

Lectures recommandées (partie 1):

  • J-P.LE DANTEC, Jardins et paysages: textes critiques de l'antiquité à nos jours, La Villette, Paris, 2003;
  • P.DONADIEU, Les Paysagistes, Actes Sud, Arles, 2009;
  • C.STEENBERGEN, W.REH, Urban Parks and Landscapes, Thoth, Bussum (NL), 2011;
  • Les Carnets du Paysage (http://www.ecole-paysage.fr/site/publications_fr/carnets_paysage.htm)
  • D.Waugh, Geography, An Integrated Approach, Nelson Thornes, Cheltenham;
  • P.Hall, Cities of Tomorrow, An Intellectual History of Urban Planning and Design in the Twentieth Century, Blackwell , Oxford, 1988;
  • F.Leclercq, Géographies sentimentales, Sympathie force des villes, archibooks, Paris, 2012 ;
  • P.Godier, C.Sorbets, G.Tapie (dir.), Bordeaux métropole, un futur sans rupture, Parenthèses, Marseille, 2009 ;
  • M.Antrop, Ph.De Maeyer, Ch.Vandermotten, M.Beyaert, La Belgique en cartes, Institut Géographique National, 2006 ;
  • P.Bairoch, De Jéricho à Mexico, Villes et économie dans l’histoire, Gallimard, 1985 ;
  • D.Mangin, A.Masboungi, Agir sur les grands territoires », Le Moniteur, Paris, 2009 ;
  • Mike Davis, City of quartz.
Références, bibliographie et lectures recommandées *

Lectures recommandées (SUITE): 

Filmographie recommandée :

  • Metropolis;
  • Escape from NY;
  • Blade Runner;
  • La Tour infernale;
  • L’homme de Rio;
  • Playtime;
  • Paris Texas;
  • L’ami de mon amie;
  • Chacun cherche son chat;
  • Mauvais sang;
  • Lola rennt;
  • Les ailes du désir;
  • The Fountainhead;
  • Chunking express;
  • Koyaanisqatsi;
  • La Forêt d’Emeraude;
  • Meurtre dans un jardin anglais
IV. Evaluation
Méthode(s) d'évaluation *

Chacune des deux activités d'enseignant propose ses propres modalités d'évaluation:

  • Théorie du paysage:
    • modalité "en présentiel":

      PAS D'EXAMEN: Chaque séance de cours fait l'objet d'une autoévaluation de la part de l'étudiant/e., portant sur leur participation active aux activités pédagogiques: la préparation des lectures conseillées, interventions constructives en cours et l'animation des discussions collectives.
      Toute absence aux séances de cours donne lieu à une note nulle pour la séance en question. Dès 3 absences non-justifiées, l'étudiant/e est automatiquement invité/e à suivre la modalité "en exonération de présence" (voir plus bas). Les absences justifiées (maladie, deuil en famille, congés de maternité/paternité, cas de force majeure,...) devront être validées d'abord par le secrétariat étudiant.

      Le travail final sera, quant à lui, évalué par les pairs, lors de la dernière séance de cours. Il n'y aura donc pas d'examen durant la session de janvier pour ces étudiants.
      Chacune de ces évaluations (auto-évaluation + évaluation par les pairs) compte pour moitié de la note.

      En cas d'échec, l'étudiant/e sera invité/e à opter pour la modalité "en exonération de présence" (voir plus bas).
    • modalité "en exonération de présence":

      L'étudiant/e est invité/e à préparer l'étude des contenus du syllabus pour un examen écrit durant la session de janvier (selon le nombre d'étudiants/es concerné/es, un examen oral pourra être envisagé).

      En cas d'échec à cette dernière épreuve, l'étudiant/e sera invité/e à préparer à nouveau l'étude des contenus du syllabus pour un examen écrit durant la session d'août (selon le nombre d'étudiants/es concerné/es, un examen oral pourra être envisagé).

 

  • Géographie urbaine:

Examen écrit selon modalités à déterminer et communiquer aux étudiants en séance (QCM, questions ouvertes, autre) en première session (janvier). Selon le nombre d'étudiants concernés, l'examen de seconde session (août) pourra être oral.

Construction de la note (en ce compris, la pondération des notes partielles) *

Note unique pour l'UE.

  • En cas de succès aux évaluations des deux activités d'enseignement, la note finale de l'UE sera constituée par la moyenne pondérée des deux évaluations (60% théorie du paysage / 40% géographie urbaine).
  • En cas d'échec dans les deux évaluatoins, la note finale de l'UE sera constituée par la moyenne pondérée des deux évaluations (60% théorie du paysage / 40% géographie urbaine).
  • En cas d'échec dans une seule des deux évaluations, la note finale de l'UE sera constituée de la note d'échec.
  • Dans ce dernier cas, l'étudiant/e pourra être invité/e à représenter en deuxième session les DEUX épreuves pour chacune des deux activités d'enseignement, même en cas de réussite dans une seule des évaluations (=pas de report de note).
Langue d'évaluation *

Français.

Les étudiants étrangers, en échange Erasmus, ou en difficulté, peuvent solliciter le coordonnateur pour explorer d'autres possibilités.

V. Organisation pratique
Institution organisatrice * ULB
Faculté gestionnaire * Architecture
Quadrimestre * Premier quadrimestre (NRE : 39737)
Horaire * Premier quadrimestre
Volume horaire

Pour 5 ECTS attribués à cette UE, équivalents à 125/150h de travail-étudiant:

  • Théorie du paysage (Axel Fisher) = 3 ECTS = 75/90h de travail-étudiant:
    • modalité en présentiel:
      • Cours magistraux: 10h (=1h/semaine)
      • Exercices dirigés: 23h (=2-3h/semaine)
      • Travail autonome: 42h à 57h (=4h-6h/semaine)
    • modalité en "exonération de présence":
      • Travail autonome: 72h à 86h (=6-7h/semaine)
      • Examen: max. 4h
  • Cours géographie urbaine (Yves Rouyet) = 2 ECTS = 50/60h de travail-étudiant:
    • Cours magistraux: 24h
    • Travail autonome: 22h à 32h (=2-3h/semaine)
    • Examen: max. 4h
VI. Coordination pédagogique
Contact *

Axel Fisher:

Questions ou requêtes: en séance ou à travers l'outil dédié sur l'Université Virtuelle (http://uv.ulb.ac.be/mod/forum/view.php?id=287126)
Permanence étudiants fortement conseillée:
prendre rendez-vous à travers l'outil dédié sur l'Université Virtuelle (http://uv.ulb.ac.be/mod/scheduler/view.php?id=287186)

 

Yves Rouyet: Yves.Rouyet@ulb.ac.be

Lieu d’enseignement *

Consultables sur Gehol (Campus du Solbosch / Site Flagey):

https://gehol.ulb.ac.be/gehol/Vue/HoraireCours.php?cours=ARPAP3002&semaine_unif=114

VII. Autres informations relatives à l’unité d’enseignement
Remarques

Les prestations du titulaire "Axel Fisher" sont thématisées comme leçons de "théories du paysage". Elles sont également dispensées aux étudiants de 1er Bachelier du programme en Architecture du Paysage (± 40 étudiant/es). 

 

Les prestations du titulaire "Yves Rouyet" sont thématisées comme leçons de "géographie urbaine".

Axel Fisher:

Questions ou requêtes: en séance ou à travers l'outil dédié sur l'Université Virtuelle (http://uv.ulb.ac.be/mod/forum/view.php?id=287126)
Permanence étudiants fortement conseillée:
prendre rendez-vous à travers l'outil dédié sur l'Université Virtuelle (http://uv.ulb.ac.be/mod/scheduler/view.php?id=287186)


Retour aux détails du cursus
Image transparente
Passer directement au début de la page